VIH

Un très beau témoignage

Bretonne 34 ans , elle découvre sa séropositivité et sa grossesse lors d’une primo-infection en juillet 1999 à l’âge de 17 ans. Elle passe par une gestion difficile de l’année scolaire en comptabilité (17 cachets à avaler par jour, Norvir au frigo à prendre au intercours, césarienne… ).
Ses deux accouchements(césarienne programmée du fait d’une charge virale détectable 54 pour la première) et séjours dans les maternités en 2000 et en 2007 sont très compliqués car l’hôpital impose des conditions d’accouchement très strictes aux femmes séropositives et discriminatoire: nourrissons interdit à la nurserie , couloirs, tri des couverts, sac plastique !!!!
et inscription sur le carnet de santé de l’enfant que la mère est VIH +.

En 2011, pour sa troisième grossesse, avec le soutien d’une association Parisienne, elle conteste les pratiques discriminantes auprès des responsables de la maternité et fait valoir ses droits à un accouchement et un séjour hospitalier comme tout autre mère.
A partir de cet instant, elle s’engage et devient bénévole et patiente experte d’une association de prevention : sidarmor
elle devient en parallèle bénévole en tant que correspondante du comité des familles. (Paris)

Depuis lors, cet engagement ne cesse de se raffermir et lui a permis entre autre de :
2012  a ce jour : elle commence a témoigner de son parcours dans les IFSI/ radio vivre avec le vih

  • et devient grande sœur ( soutien d’une maman a une futur maman pvvih)

2013, pour l’accouchement, elle fait signer un document au pédiatre du service de maternité qui l’autorise à administrer l’AZT toutes les 12h à son bébé (et non toutes les 6 comme le service le pratiquait avant).
2014 : elle participe entant que patiente experte et correspondante bretagne du comité des famille à des réunions ARS Bretagne pour élaboration d’un annuaire des acteurs du VIH dans le 22, Interpelle les élus de Saint Brieuc sur les besoins en cotes d’armor pour les PVVIH, Elle fait connaître le comité des familles aux patients par des affiches,brochures au service infectieux à l’hôpital de Saint Brieuc.
2015, avec d’autres personnes séropositives qui décident de se rassembler en Bretagne, elle crée une antenne du Comité des familles BZH, association militante créée par et pour les séropositifs et ceux qui les aiment. Elle en est la directrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *